La CAQ dépose son projet de loi sur la laïcité de l'État québécois


Avancer que le port d’un signe religieux constitue un acte de prosélytisme revient à dire que le fait d’être hétéro- ou homosexuel équivaut à une forme de militantisme sexuel ou que le fait de porter un habit traditionnel est un acte de chauvinisme ou d'extrêmisme éthnique. La laïcité ne signifie pas l’absence de pratique religieuse. Elle signifie simplement qu’aucune pratique religieuse ne sera imposée ou enseignée par l’État. C’est si simple à comprendre.

Autre point important : combien de musulmanes portant des hidjabs y a-t-il actuellement dans la fonction publique au Québec ? Est-ce que ce nombre justifie la prise de mesures si drastiques ? Si en France une très forte propotion de la population est musulmane, d'origine arabe, et que l'islamisme y pose de sérieux problèmes, ce n'est aucunenement le cas du Québec. Encore moins dans les régions où la CAQ jouit d'un soutien inconditionnel de la part des Québécois.

Mais M. Legault veut jouer la carte de la haine et de la division. Qui en a besoin et pour quoi faire ? Il est sûr que la haine, comme toute émotion primitive, racole facilememt des électeurs. Y aurait-il d'autres objectifs conjoints ?

Commentaires

Écrivez-moi!

Nom

Courriel *

Message *

Messages les plus consultés