Passer au contenu principal

Messages

En vedette

Esclave du français

Je viens de rentrer d'un court voyage à Toronto. J'ai découvert cette ville. J'y ai passé cinq jours. J'en suis émerveillé. Je l'ai trouvée resplendissante et étincelante. Rues propres, bâtments bien entretenus, chaussées impeccables, transport ponctuel, rapide et propre et, surtout, les gens sont si calmes, les pieds sur terre, aimables d'une façon spontanée (et non pas affectée, comme à Montréal). Comparés aux Torontois, les Montréalais me paraissent toujours aigres, prétentieux, indûment exigeants envers les autres, sourcilleux et ombrageux à excès. Montréal m'apparaît comme un brouhaha sans fin, comme une convulsion nerveuse, à commencer par le métro, où l'on finit par attraper des maux de tête après le plus court des voyages. La tension est dans l'air partout. Je pense que c'est dû à l'antagonisme historique entre les Français et les Anglais, qui a empoisonné l'ambiance. Je crois aussi que la xénophobie croissante des Québécois de s…

Derniers messages

Dans le feu de l’action: Fiver et Cyber à Montréal

Ma musique #3

Bizarrerie et langueur montréalaises : Yum, Magi Merlin et The Forties

Manifestation contre le racisme

Cheshire Carr à la Maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce

Michel Tremblay - Les Belles sœurs

La CAQ dépose son projet de loi sur la laïcité de l'État québécois

Mardi gras avec Le Winston Band et LEMONGRAB

Kurt Vile & The Violators + The Sadies: la fougue sereine

Gabrielle Roy – Ces enfants de ma vie